[retour sur la homepage] [sommaire des news]

[jeudi 24 mai 2007 à 19:30:46] Lu 381544 fois (362588 by )
PHOTOS /
La photo officielle du Président Sarkozy par Philippe Warrin

Une photo loin d'être parfaite

En découvrant il y a quelques jours la photo du président Français par Philippe Warrin, de l'agence Sipa, les réactions ont été nombreuses et souvent mitigées. Et si on poussait le délire jusqu'à faire une analyse de ce cliché national qui va orner toutes les mairies de France ?

Je me suis permis d'analyser cette photo réalisée le 21 mai 2007 (à 15:00 pour être précis) qui soulève quelques polémiques particulièrement auprès des photographes avertis et professionnels, mais aussi du grand public. Comme je fais partie de la tranche de ceux qui ont un oeil avisé, j'ai donc décidé de vous proposer une petite analyse de cette "oeuvre".


Photo de Philippe Warrin - ©Agence Sipa


Composition générale

Le modèle :
L'attitude globale de trois quart de Sarkozy est un peu rigide. Cette rigidité est accentuée par les lignes du drapeau et les lignes verticales des livres de la bibliothèque qui pointent vers le haut. On le dirait au "garde à vous!"

Le visage est inexpressif, fermé, les yeux presque clos ou plutôt plissés, trahissant un éclairage un peu violent sans doute.

La partie avant de la veste est un peu trop rectangulaire dû à un effet d'éclairage quasi frontal et un arrière plan trop sombre (là c'est bouché !).

Sarkozy est placé en recul du drapeau, ce qui est un choix assez étrange d'un point de vue esthétique. Techniquement, cela explique pourquoi la partie blanche du drapeau est "cramé" (sans relief) car trop proche des flash. Ce détail ainsi que l'absence de réfraction de couleur ou de mauvaises ombres sur le président explique un autre choix technique : l'utilisation d'une grande profondeur de champ (pdc) afin de n'avoir aucun flou dans l'image et surtout, pouvoir obtenir un drapeau net au premier plan. A mon avis, ce drapeau devait être relativement petit (et non énorme comme il semble paraître) et a été placé plusieurs mètres devant Sarkozy provoquant ainsi un agrandissement artificiel (illusion optique).

Pour faire "classique", c'est réussi

Le décor :
Cette bibliothèque est un "classique" de la photo présidentielle. Utilisée par Pompidou et même Mitterrand :


La photo de Mitterrand a été réalisée par Bettina RHEIMS


Mais on remarquera que chacun, dans sa posture, véhicule quelque chose. Pompidou à le regard détourné, comme s'il veillait, l'air impérial et assuré, le menton relevé mais avec une main posée sur le bureau, un signe assez significatif exprimant la stabilité, l'assise, et la fermeté.
La photo de Mitterrand est plus décontractée, conviviale... même est assez intimiste, comme s'il levait le regard le temps d'une lecture. L'oeil est franc, vif et son visage reste ouvert (éclairage sans ombres fortes). Il est accueillant, prêt à l'écoute. Il est assis comme lors d'une discussion... L'environnement de la bibliothèque devient alors un véritable lieu de lecture, comme pour montrer son érudition.

Pour revenir sur la photo de Sarkozy, le décor prend trop de place et surtout, la répétition des lignes verticales créée par les livres, la stature figée du Président et du drapeau n'est pas très agréable. Tout est trop rigide. On remarquera qu'un seul livre est côté "couverture" et il est - de surcroît -positionné à la hauteur du visage de Sarkozy. Non seulement c'est perturbant au niveau lecture mais pire, le motif semble dessiner de loin un... coeur !
Enfin, l'ambiance est plutôt monotone et triste... pas du tout dynamique.


L'éclairage

Le flash avant-droit est un peu trop puissant : il est révélé par une légère brillance sur le visage et le plissage des yeux, mais aussi par la veste qui fait dessine un grand rectangle et par les zones surexposés du drapeau ainsi que les impacts de lumière sur les livres en arrière plan .
La partie gauche n'est pas assez éclairée afin de déboucher très légèrement la veste trop sombre. Bizarre. Mais bon...
Finalement, cette photo fait un peu "musée Grevin" ou encore photo de communiant


Cadrage

il est étonnamment mauvais. Tout est trop centré. Cela vient en partie de la composition de l'image (voir plus haut). Il aurait mieux valu recadrer l'ensemble afin de limiter le décor qui prend ici trop d'importance. Sarkozy semble perdu dans ce décor...

Voici un exemple des lignes de force (principe des tiers) :

On voit bien que ce n'est pas trop respecté... même si ces règles peuvent être toutefois transgressées.

De plus, de nombreuses lignes ou détails viennent perturber la lecture :


Excès de lignes verticales qui renforce le côté "figé" de la scène. Là aussi, on peut se demander quelle mouche a piqué Philippe Warrin de situer Sarkozy dans l'alignement d'un support de la bibliothèque.


Diverses remarques dans la construction de l'image. On distingue nettement divers "points de force" qui perturbent la lecture de l'image.


Voici quelques exemples de cadrage un peu plus judicieux même s'ils ne sont pas parfaits :





Il est incompréhensible qu'il y ait autant "d'air" autour du président. Ce décor n'apporte rien. Bien au contraire, il accentue la petite taille du président.



Colorimétrie

Elle apparaît globalement - parmi tous les clichés que j'ai trouvé - relativement rouge. Un peu trop d'ailleurs. C'est le décor de cette bibliothèque qui plonge la scène dans une ambiance un peu trop chaude et étouffante.
Le drapeau quand à lui détonne avec ses couleurs crues, à la limite du fluo !

Il semble que les contrastes aient été abaissés au centre ce qui donne peu de force à l'ensemble.
Dans les coins, un faux vignettage a été créé afin de re-équilibrer l'image. Est-ce judicieux ? Est-ce que cela ne trahi pas finalement un problème d'éclairage ?


Quelques détails déplaisants

- le 2eme bouton de la veste n'est pas fermé
- l'ombre de la manche sur la main gauche un peu trop dure
- la main n'est pas très esthétique car trop plate : il aurait été préférable de lui ouvrir légèrement l'épaule afin d'avoir la main plus de profil
- le drapeau est trop dur : il oscille entre des partie sur-exposée et d'autres totalement sous-exposée et trop noire
- les plis de la veste rentrent en conflit avec le bas du drapeau


Des alternatives...

Voici des exemples de ce que l'on pourrait obtenir en modifiant quelque peu la composition globale de Philippe Warrin :

1) Le drapeau a été réduit... mais dans ce cadrage, la main est coupée. Mais bon c'est presque préférable. De même, la colorimétrie de la bibliothèque a été modifiée.

2) Le drapeau ici a été rapproché et même coupé ; le cadrage est délibérément plus serré


Donc...

Philippe Warrin - une relation du couple Sarkozy - est pourtant un photographe expérimenté. Il a à son actif quelques très beaux clichés people ou de mode... mais on peut se demander si son talent était prédisposé à s'exercer sur ce genre de cliché à priori un peu trop singulier.

Sa ligne de défense : il affirme n'avoir eu que 20 mn pour la séance. Il est vrai que pour un photographe de studio, c'est souvent un peu juste et inhabituel pour lécher parfaitement un visuel. Pis Sarko, çà inspire pas autant qu'un joli mannequin Toutefois, il est courant de n'avoir que très peu de temps pour "shooter" un modèle ce qui n'empêche pas de préparer à l'avance le lieu de la prise de vue avec des figurants afin de parfaire les éclairages, le cadrage et les détails de l'ambiance.

Il semblerait donc bien que Philippe Warrin n'est hélas pas réussi le cliché de l'année au sens artistique du terme. En revanche, il est incontestable que sa côte à désormais dû monter en flêche.
La preuve : il a eu droit dès le lendemain de sa photo à sa propre page sur WIKIPEDIA.
Comme quoi, ce n'est pas la qualité du cliché qui compte mais l'importance du sujet que l'on a pris.



LIENS
- Philippe Warrin sur wikipedia
- Le BOOK de Philippe Warrin
- VIRUSPHOTO : Photographier un président : le cas Sarkozy, et un petit tour du monde



[retour sur la homepage] [sommaire des news]


Commentaires / Comments

1 - De "regis",  le vendredi 25 mai 2007 à  13:39:41
Tes propositions sont trop extrêmes. Je trouve tes recadrages trop violents, ils enlèvent la prestance qu'on veut donner au président.

Quant au bouton de veste, on ferme toujours un seul, celui du milieu

Ce que j'aime bien sur cette photo c'est l'éclairage, ca change de ce qu'on a l'habitude de voir


2 - De "Dominik (le webmaster)",  le vendredi 25 mai 2007 à  13:45:50
Ben justement, je vois pas où se situe la prestance dans le visuel de Warrin.
Ha si, côté drapeau ! Désolé...

Pour le bouton de la veste, ca fait bizarre. Probablement à cause de la manière dont la veste est positionnée : de plein face. Ou bien ,c'est le côté étriqué qui dérange. J'en sais rien.

Quant à l'éclairage... c'est sur qu'on n'a pas l'habitude de voir çà souvent


3 - De "Lsly",  le lundi 28 mai 2007 à  15:51:16
J'm bien ton analyse mais je reviens sur ce que tu appelles : un des "points de force " qui perturbe la lecture de l'image.
Quel est le symbole que l'on voit sur l'ouvrage deliberement positionné de face et a hauteur du visage de M.Sarko ?... Une Croix de Lorraine ? un Trident ? un signe cabalistique ? je cherche a trouver le titre de cet ouvrage...comme je me dis que chaque detail a ete surement etudié et voulu, j'imagine qu'il essaie de nous faire passer un message a travers lui.


4 - De "Dominik (le webmaster)",  le lundi 28 mai 2007 à  15:55:16

Héhé, pourquoi pas...
Mais dans ce cas, nous n'avons pas le même code de lecture

Bon allez, le premier qui trouve gagne une photo de Sarko...


5 - De "Lsly",  le lundi 28 mai 2007 à  16:15:04
Une photo de Sarko aussi reussie que celle-ci ?..chouette, y'a de quoi motiver la foule là..


6 - De "PPP",  le dimanche 3 juin 2007 à  14:55:26
alors personne a trouvé ?moi aussi je serais curieuse de savoir...


7 - De "erom",  le samedi 24 novembre 2007 à  22:20:05
ben c'est des livres factices !! en tout cas le logo ressemble de loin a des ailes et casque gaulois, un bonnet phrygien sur une lance, bref un symbol républicain, hérité de la révolution... de toute manière, je pense pas qu'il ait passé plus de 20 min (celles nécessaires au shooting dans cette bibliothèque), donc le symbole du livre....il y a meme pas fait gaffe.

C'est clair que celle de Pompompidou a plus d'allure, et celle de Mitterrand donne presque envie de prendre le thé avec lui... Quant au petit (pardon) dernier , ben il ressemble a rien... on dirait que le drapeau Tricolore lui sert à cacher qu'il a la Gaulle... gaffe à la pignole Niko !!



Je prefere tes recadrage vieux... propose de la refaire ! en tout cas belle analyse.


8 - De "Dominik (le webmaster)",  le dimanche 25 novembre 2007 à  01:12:26
Plus je regarde cette tof avec du recul et plus je me dis que cela fait très musée Grévin, non ?
Donc aurait-il eu plus de 20 mn pour faire cette tof ?

Quand à proposer de la refaire, j'en doute : je suis pas un proche de Sarko. Je ne cire ni ses pompes, ni possède des milliards sur mon compte en banque donc...


9 - De "erom",  le dimanche 25 novembre 2007 à  15:10:42
éh, j'ai pas gagné pour la photo de sarko :s

c'est un faux livre avec des attributs republicains en fausse dorure sur la couverture.. ...

mais je veux une autre photo que celle là, elle est moche


10 - De "paul",  le jeudi 17 janvier 2008 à  20:54:49
moi jtoruve ca grave de polémiquer sur un sujet comme ca, mais qu'est ce qu'on s'en fou... on a pa a jugé la foto de sarko mais plutot le personnage politik...


11 - De "zouaave",  le jeudi 10 juillet 2008 à  15:50:10
Juste un rectificatif, c'est Gisèle Freund et non pas Bettina Rheims qui a tiré le protrait offiel de Mitterrand.


12 - De "kristian",  le dimanche 20 juillet 2008 à  19:21:59
beaucoup de dissertation pour rater l'essentiel .. à savoir que le livre à hauteur du visage porte le symbole de la croix de Lorraine qui est moins l'emblème de De Gaulle que celui des Habsbourgs sous contrôle des Rothschilds .. et surtout cerise sur le "gâté", les étoiles du drapeau de l'Europe sont orientées vers le bas .. et ça c'est vraiment pas bon signe et certainement pas une erreur, tout comme on a monté le drapeau US à l'envers lors de la cérémonie de victoire à Bagdad .. à tel "enseigne" que cela est ensuite passé dans le "Larry show" .. et le soldat s'est expliqué en disant que l'ordre lui avait été donné par son capitaine qui lui même devait obéir .... à de bonnes raisons connues de ceux qui donnaient les ordres précisément ! Bon que dire de plus ? demander à Warrin si il est si innocent qu'il ne manquera pas de nous le faire croire ?
Quant à Sarko il fait ce qu'on lui dit puisqu'il a été mis là pour ça, et c'est un très bon élève, pas aussi bon comédien que Bush qui lui est si naturel dans sa non-improvisation, mais il a de la constance à passer par les trous de serrure comme il le fait. Un grand bravo donc !!!


13 - De "morrigan",  le samedi 7 février 2009 à  22:35:55
Vous remaquerez que dans le vidéos de ses voeux en 2009, on retrouve le même foutu livre, toujours au dessus de son épaule droite, à la hauteur de ses yeux. Soyez attentifs, il se trouve à gauche des drapeaux.

Je ne sais pas encore ce qu'est ce symbole, mais il n'y a pas été placé au hasard, je vous le dit....



Ajouter un commentaire... / Add a comment...

Pseudo :
Email (optionnel) :  Pour être averti d'un nouveau post, mettez votre email (non visible)
Web (optionnel) :
Votre commentaire / Your comment (les balises HTML sont désactivées) :
[ Liste des Smileys ]
[Contrôle anti-flood et anti-spam activé]
Dans certains cas particuliers, il se peut que votre post ne soit pas pris
en compte après validation... Cela peut être normal.
Faites un retour en arrière, copiez alors votre texte, rechargez la page, puis collez et re-postez ;)
Respectez la casse (les MAJUSCULES)
Recopiez le code "Captcha" suivant :



contactez-moi | qui suis-je ? | expériences créatives | news | liens



 18 visiteurs sont connectés...
©2004-2005, Fusina Dominik - All rights reserved