[retour sur la homepage] [sommaire des news]

[mercredi 03 janvier 2007 à 12:35:36] Lu 383602 fois (373701 by )
SOCIETE /
Le dilemne du vote blanc ou le paradoxe de notre démocratie

Y'en a marre de ce système à la con

Je m'étais promis de ne pas faire de politique sur mon blog. Mais dur dur d'y échapper. Dans tous les cas, je ne ferais pas ce que fait un certain grand blogueur français... çà non !

Non, non. Mon problème est plus une réflexion personnelle, un dilemne auquel je suis confronté et qui me turlupine de plus en plus : l'échéance électorale approche et je vais devoir voter. Je dois donc me sentir concerné par ce qui se passe et sincèrement je pense l'être grandement. Cependant je ne vois AUCUN candidat politique représenter mes opinions, être digne de confiance et qui pourrait partager mes valeurs. Sarkozy ? Pffff ! Segolène ? Laissez-moi rire deux secondes... Quant aux autres ? ben... quels autres ?

Alors finalement, mon vote pourrait se tourner vers un VOTE BLANC, ce qui me parait logique vue la circonstance. Mais là aussi, y'a un blème puisque dans notre (putain de) démocratie, un VOTE BLANC n'est pas comptabilisé comme une voix au sens propre du terme, ce n'est pas une sanction telle qu'elle devrait l'être. En effet, si un électeur ne trouve pas chaussure à son pied, il paraît logique de le manifester en votant pour AUCUN des candidats présents mais pour celui qui n'existe pas. C'est d'une certaine manière la démonstration que la représentativité politique n'est pas en osmose avec celle de certains électeurs. Or dans notre démocratie, voter BLANC n'équivaut pas à un candidat non représenté - et donc en quelque sorte à une opinion non représentée par les politiques - mais est tout simplement relégué à une simple donnée statistique. Seules comptent les voix données à un candidat. P'tain de m... !

Ce système électoral est totalement antidémocratique. Aucune contestation n'est possible. Soit tu ne "votes pas" et alors tu n'es pas un citoyen (tu es un lâche car tu t'abstiens ! Bouh !), soit tu votes "Blanc", donc pour aucun des candidats présents, et du coup, tu favorises les minorités qui eux votent pour leur propre représentant. C'est franchement dégueulasse

Pourquoi ne pas considérer qu'un vote blanc n'est pas également une voix à part entière ? Nos politiciens auraient-ils peur des conséquences de se retrouver face à un non-candidat, celui qu'attendent certains Français mais qu'ils ne voient toujours pas venir ?

Finalement, on en revient à voter pour le candidat le moins pire au lieu de le faire pour celui en qui l'on croit. C'est tout de même un comble ! C'est comme si on te présentait plusieurs plats que tu n'aimes pas et que tu finisses par choisir le moins ragoûtant, histoire que le calvaire soit le plus agréable possible (si l'on peut dire), alors qu'un simple refus du genre "non merci" paraîtrait bien plus logique tout en demandant "vous n'auriez rien d'autres à me proposer ?".


Je commence à mieux comprendre ce qui s'est passé en 2002.


La solution, moi je l'ai.
Être le candidat blanc !
Un peu comme le "chevalier blanc". Être un candidat sans programme, sans étiquette, qui représente uniquement les voix constestataires, ceux qui souhaitent voter blanc. Ca c'est une idée ! Non ? Une fois élu, il démissionne et réorganise de nouvelles élections.
Et dire que personne n'y a vraiment pensé...



LIENS
- il existe un PARTI BLANC mais pas de candidat . Un blog tout de même...
- des voix qui s'élèvent pour la prise en compte des votres blancs
- les explications du gouvernement sur le vote nul, blanc et l'abstention


Projet d'un nouveau candidat ?

NB : je remercie ma fille Lune de m'avoir prêté son petit lapin blanc porte-clé



[retour sur la homepage] [sommaire des news]


Commentaires / Comments

1 - De "Arnaud",  le mercredi 3 janvier 2007 à  15:10:38


2 - De "Arnaud",  le mercredi 3 janvier 2007 à  15:39:09
Mince, ma touche Entrée a tremblé, tu peux supprimer le précédent message si tu veux...

Au risque de te décevoir, l'idée du candidat blanc n'est pas franchement nouvelle, elle a été en 98 à l'origine d'une liste de prétendants au Conseil Régional de Bretagne (liste "Blanc c'est exprimé" de Gérard Gautier).
Cette liste a connu un relatif succès, qui a permis l'élection de son meneur.
Comme un fait exprès, il manquait alors une voix à celui qui était pressenti pour être élu président du Conseil Régional.
Le sieur Gautier a alors tranché, en se rangeant du côté de la majorité de droite, prétextant ne pas vouloir paralyser l'institution.
C'est ainsi que cette année-là, en prétendant ne pas pouvoir choisir, une partie non négligeable des Bretons (environ 5% je crois), ont laissé un seul homme choisir à leur place la couleur politique de la nouvelle assemblée régionale.
À méditer.


3 - De "Dominik (le webmaster)",  le mercredi 3 janvier 2007 à  15:57:14
@Arnaud : pour le premier post, on va dire que c'est un POST BLANC

Sinon je ne retrouve pas en ce sieur Gautier ce par quoi je conclue ce billet : en effet, si par BLANC il se range vers un quelconque parti politique par la suite, je considère qu'il a abusé d'une intention qui n'était pas initialement celle qu'il semblait représenter aux regards de ses électeurs. Pour moi, ce n'est qu'un simple usurpateur !

Moi je parle d'un vrai candidat blanc. Une personne engagée dans la contestation, reflet d'une morosité et d'un ras le bol en l'hégémonie actuelle détenue par quelques chers politiciens plus soucieux de leur carrière que de l'avenir de ses concitoyens.

Reviens dans quelques minutes sur ce billet... je prépare une petite surprise


4 - De "Arnaud",  le mercredi 3 janvier 2007 à  17:24:12
Pas mal le coup du post blanc
Sans rire, je n'avais pas fait exprès.

Justement, au moment de l'élection, Gautier était exactement le candidat que tu souhaites !
Ce n'est en effet qu'après qu'il s'est dévoilé...
Je n'ai pas très envie de poster ici un lien vers son site, mais il est facile à trouver.
Quant à dire qu'on est "blanc" quand on est engagé dans la contestation, cela me semble quelque peu paradoxal...
Être "blanc" à mon avis, c'est ne pas être en mesure de choisir, soit parce que l'on n'a pas d'idée précise du candidat que l'on souhaiterait, soit parce qu'aucun ne semble suffisamment proche de celui qu'on voudrait.
Être "engagé dans la contestation", c'est se situer en opposition par rapport au pouvoir en place, c'est proposer une alternative, c'est donc très différent.
Faudrait-il considérer que tous les mécontents peuvent se fédérer en une gigantesque auberge espagnole allant du presque brun au rouge, et cela dans le simple but de dire NON ?
L'histoire récente (référendum sur la constitution européenne) a montré que cela pouvait aboutir à accoucher d'une souris, celle moins récente que cela pouvait déboucher sur les idées les plus ignobles.

Que l'on soit dirigeant ou simple électeur, faire de la politique, c'est arbitrer, et souvent entre plusieurs possibilités que l'on trouve mauvaises.
Ne pas décider, c'est toujours laisser les autres décider pour vous.

Bien sûr qu'il faudrait comptabiliser les votes blancs séparément des votes nuls, cela permettrait indéniablement d'avoir une connaissance plus fine du paysage électoral.
Mais quant à dire que cela changerait quelque chose politiquement, je ne vois pas bien quoi.

Très joli ton lapin, mais sans doute révélateur d'une démarche peut-être un peu angélique.
Et l'angélisme est toujours à un moment ou à un autre récupéré.


5 - De "Arnaud",  le mercredi 3 janvier 2007 à  17:26:08
PS : à lancer des sujets comme ça, tu n'as pas peur que ça tourne au bloïc ?


6 - De "Dominik (le webmaster)",  le mercredi 3 janvier 2007 à  18:05:22
@Arnaud:
------------
Tu dis "Bien sûr qu'il faudrait comptabiliser les votes blancs séparément des votes nuls, cela permettrait indéniablement d'avoir une connaissance plus fine du paysage électoral.
Mais quant à dire que cela changerait quelque chose politiquement, je ne vois pas bien quoi."

Ca paraît pourtant évident. Au lieu d'avoir des voix incertaines qui se reportent sur un des candidats en lice faute d'avoir mieux, on verrait réellement la part des électeurs qui n'y trouvent pas leur compte. Et si ces voix étaient réellement prises en compte, je suis persuadé que nous aurions un pourcentage non négligeable de votes BLANC qui pourrait très bien passer devant l'un des principaux candidats actuels. Cela mettrait en évidence le vrai malaise qu'aujourd'hui personne ne peut exprimer puisque tu n'as qu'un choix... imposé. Dans le même genre, on peut prendre exemple sur l'élection "démocratique" de SARKOZY comme candidat officiel par les adhérents de l'UMP qui finalement s'est fait à la présentation d'un unique candidat avec l'impossibilité de s'abstenir (vote blanc non pris en compte). Une élection à l'hunanimité, tu parles, facile !
Chez moi, on appelle cela une "dictature", non ?

Tu dis : "PS : à lancer des sujets comme ça, tu n'as pas peur que ça tourne au bloïc ?"
Tu rigoles ? Moi j'ai pas de shorty aussi ridicule que lui (voir son dernier billet sur ses vacances au bord de la mer). Et puis j'exprime une simple opinion... ce qui ne peut se confondre avec de la propagande politique sur le net telle que le conçoit le couple SARKO-LE MEUR


7 - De "Arnaud",  le mercredi 3 janvier 2007 à  18:23:04
"Cela mettrait en évidence le vrai malaise qu'aujourd'hui personne ne peut exprimer puisque tu n'as qu'un choix... imposé."
C'est aussi ce que je dis en d'autres termes.
Mais après ?
Si on a un 2ème tour Sarko contre votes blancs, on fait comment ?

"Chez moi, on appelle cela une "dictature", non ?"
Tu n'a pas tort, l'UMP est en effet le dernier parti stalinien de France , mais la comparaison entre la "primaire" UMP et l'élection d'avril-mai prochain ne tient pas, tu le démontres toi-même.
En avril, nous aurons une (trop) grande diversité de candidats.

"Tu rigoles ?"
Oui, et ça me fait du bien
C'est un shorty, ça ? Je croyais que c'était une couche-culotte, pour garder son cerveau bien au sec !
Rassure-toi, je ne comparais que les risques de dérives, pas les démarches éditoriales


8 - De "Trublyonne",  le jeudi 4 janvier 2007 à  07:49:12
Il est sympa ton lapinou mais bon que faire hein ? Mon choix a été fait et largement indiqué sur mon blog.Je ne sais pas si Segolène Royal est la meilleure candidate pour la gauche mais elle porte une partie de mes espoirs et tant pis si je suis déçue, j'aurais déjà vécu ça. Bonnes cogitations à toi Dominik Lemeur et belle année en perspective !


9 - De "Dominik (le webmaster)",  le jeudi 4 janvier 2007 à  09:58:30
Je sais Trublyonne
Je respecte ton choix, mais hélas, je me rend compte que notre système "démocratique" ne respecte pas le mien. Boudiou !
Sinon, appelle-moi Dominik Le Meur. Je tiens à la particule "Le" Ca fait plus noble.


10 - De "gaudez",  le lundi 22 janvier 2007 à  07:48:37
Bonjour, il ne suffit pas d'être pour la comptabilité des votes blanc. Je vois diverses sites qui en parle mais personne ne donne de bonnes raisons. Je vous dirais donc les miennens :
Le temps des politiciens gouvernant la planète, doit finir. N'est-il pas évident que la politique n'apportera jamais ce que promettent ces mots :"liberté, égalité, fraternité " quand à apporter le bonheur, encore moins.
Depuis que les politiciens existent, aucun pays n'a eu droit à cela.
Je pense que les politiciens devraient être "chapeauté " par des Sages ( si, il y en a eu et il y en a ) mais ce n'est pas à moi de vous les désigner. Ne me dites pas que cela est utopique car attendre le bonheur des politiciens qui pensent d'abord à leur "pomme", c'est cela qui est utopique.


11 - De "redb",  le dimanche 15 avril 2007 à  15:36:18
Le candidat qui reconnait le vote blanc existe c'est François Bayrou. Lire page 14 de son programme d'action. Par ailleurs il est le seul à valider entièrement le pacte écologique de Hulot. C'est vrai qu'il y a un an si on m'avait dit que je voterais bayrou j'aurais rigoler (je suis plutôt tendance gauche autogestionnaire type Larrouturou si vous copnnaissez). Aujourd'hui je suis un fervent adepte de son programme pragmatique et en tant que chef d'entreprise je trouve qu'il est le seul à arreter lesx rustine pour des vrais propositions. Lisez son programme et décidez en conscience (et j'espère en confiance)


12 - De "Arnaud",  le dimanche 2 novembre 2008 à  21:02:49
Je viens d'être contacté par Gérard Gautier, lequel me fait savoir que des erreurs se sont glissées dans ma première contribution de ce fil de discussion.

D'une part, c'est en 1992 qu'il a été élu, et non en 1998.
Mea culpa.

D'autre part, Monsieur Gautier me fait savoir qu'il a voté blanc lors de la désignation du président du Conseil Régional de Bretagne.
Je n'ai pas la possibilité de vérifier ce dernier point, les sources sur le web au sujet des familles politiques dans l'hémicycle de 1992 étant contradictoires (*).
Il me semblait pourtant bien avoir fait cette vérification quand j'avais écrit cette contribution (il y a quand même bientôt deux ans). De plus, elle s'appuyait sur ma lecture de la presse d'alors dont il m'est bien difficile de retrouver des traces aujourd'hui.
J'avais à l'époque d'autant plus suivi cet épisode que j'étais moi-même tenté par ce vote.
Dans le doute cependant, et ce d'autant plus que je me suis trompé sur la date, j'accepte bien volontiers de reconnaître mon erreur sur ce point, et si Monsieur Gautier veut préciser les faits, je ne pense pas trop m'avancer en disant que sa contribution est la bienvenue ici.

Sur mes erreurs, je prie Monsieur Gautier de bien vouloir accepter mes plus plates excuses.

Cela étant dit, je précise que je n'ai narré l'expérience de "Blanc c'est exprimé" qu'à titre d'exemple, afin d'illustrer mon avis au sujet du vote blanc.

Et il n'en reste pas moins que je continue à penser qu'il est inopportun de porter un élu dans une quelconque assemblée avec pour seul objectif de militer pour le vote blanc.
Quel rôle peut en effet jouer celui que l'on a élu sur un tel programme, ou plutôt sur une telle absence de programme ?
Soit il votera blanc durant la totalité de son mandat, se consacrant exclusivement à défendre l'intérêt très particulier de la défense du vote blanc, alors qu'il est indemnisé pour tenir un rôle au service de l'intérêt général.
Soit il votera "en son âme et conscience", tantôt avec la majorité, tantôt avec l'opposition, en contredisant forcément l'avis d'une grande partie de ses électeurs.

(*)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_r%C3%A9gional_de_Bretagne#De_1992_.C3.A0_1998
http://www.france-politique.fr/elections-bretagne.htm


13 - De "coyote breton",  le lundi 3 novembre 2008 à  15:11:50
BLANC C'EST EXPRIME....s'exprime !


Comme je l'avais indiqué au responsable de ce site, je n'avais pas l'intention d'entrer dans une polémique un peu stérile à propos des propos tenus par Arnaud GLORION. Du fait de son nouveau commentaire, en forme d'excuses, "pas trés net" (cela pour ne pas utiliser de mot trop fort)qui dénote quand même une volonté de créer le doute, je suis amené à dire un certain nombre de choses.

J'entends dés l'abord indiquer que je ne tiens pas Monsieur FUSINA pour responsable de l'incident en cause.

1- tout ce que je dis quant à ma démarche est sur la place publique (voir les P.V du Conseil régional) et figure de plus sur mon site qui est en cours de restructuration aprés une attaque malveillante. Pour la campagne en cause il y avait une profession de foi
trés claire et pour la première fois il y a eu pendant 6 ans un candidat blanc porteur d'un mandat électif.

2- de ce fait toutes les allusions à une trahison faite aux électeurs est volontairement mensongère, pour décribiliser ma démarche. J'en fais largement état dans mon livre "Vote blanc la longue démarche" qui a été censuré par le quotidien Ouest-France. J'ai toujours pendant les 6 ans, fait ce que j'avais dit que je ferai...et suis à la disposition de toute personne qui serait en mesure de m'apporter la preuve du contraire. Le député Yves DOLLO du P.S (décédé depuis ) avait écrit dans le journal du PS ce genre de mensonge et quand je le lui avais fait remarquer il m'avait rétorqué dans un haussement d'épaule : "Oh, tu sais, c'est pour les militants!"... sic!

3- pour reprendre le propos de Arnaud qui joue de l'honnêtreté morale avec un peu de légèreté par son imprécision : "Soit il votera "en son âme et conscience" (ce que je lui ai dit dans un courriel!!), tantôt avec la majorité, tantôt avec l'opposition, en contredisant forcément l'avis d'une grande partie de ses électeurs :" Non puisqu'en tout état de cause et je le démontre dans mon livre "j'ai toujours voté dans l'intérêt de la Bretagne et des Bretons !" Ce que m'ont dit regretter de ne pasavoir pu faire, lorsqu'ils ont été dans l'opposition , autant les conseillers régionaux du RPR ou du PS...

Juste un petit conseil à Arnaud Glorion qui est professeur de maths. Il lui appartient de vérifier les propos qu'il tient comme...celle de la vérité de ses équations. Cela pour le plus grand respect de l'Autre.

Je pense que ce texte ne sera pas vu par autant de personnes qui ont pu lire de qu'il y avait de choquant dans son envoi initial.

Pour moi, cependant, l'incident est clos.

Je suis le créateur du Championnat du Monde du bruit qui court ! Je sais que la calomnie, qu'elle soit volontaire ou involontaire, laisse toujours des traces.

Je reste à la disposition de toutes celles et ceux qui souhaiteront prendre contact avec moi.

Je les invite à visiter mon site.

www.blanccestexprime.asso.fr





14 - De "Arnaud",  le lundi 3 novembre 2008 à  21:21:39
Merci pour la leçon au professeur de maths.
Je retiendrai particulièrement l'acrobatie entre l'email d'apaisement d'hier soir 22 heures, dont je dirais volontiers qu'il était sympatique, et votre message ici.
Vous avez été, Monsieur Gautier, un personnage public en sollicitant et en acceptant un mandat électif.
Cela implique que vous ne remettiez pas en cause le droit des électeurs à vous critiquer.
Je me suis trompé sur les faits (1) et je vous ai présenté mes excuses.
Que puis-je faire de plus ? Je ne vais quand même pas affirmer que je suis en accord avec vous sur le fond, puisque je ne le suis pas.

Je vous ai proposé implicitement de bien vouloir préciser ce qu'un internaute lambda ne va pas aller chercher dans les archives (à ma connaissance non disponibles en ligne) du Conseil Régional de Bretagne.
Je constate que vous n'en faites rien, ce qui est certes votre droit le plus strict. Souffrez cependant que j'en prenne acte.

Vous évoquez le fait que votre ouvrage, que l'on peut pourtant se procurer aisément sur le web, aurait été censuré par Ouest-France. Un journal victime de la censure, on l'a déjà vu, mais un journal qui censure un livre, c'est une première. Il faut vite faire éclater la vérité à ce sujet !
En tout cas, Ouest-France vous laisse manifestement libre cours sur son blog, en témoignent les résultats de ma recherche : http://is.gd/6djl
Il est des habitants de pays opprimés qui rêveraient d'une telle censure...

Je constate aussi qu'en guise de bilan de votre mandat, vous proposez que l'on apporte la preuve que vous n'avez pas fait ce que vous aviez dit que vous feriez (autrement dit voter "en votre âme et conscience" (2), c'est-à-dire faire ce que vous vouliez et rien que ce que vous vouliez).
Ainsi, vous demandez à ce que l'on démontre que vous avez parfois fait ce que vous ne vouliez pas ? Beau débat en perspective.
Et pour démontrer votre bonne foi, vous prêtez des propos à un mort, qui de toute évidence ne viendra pas s'en plaindre. Ceux qui sont encore vivants parmi vos collègues conseillers régionaux apprécieront probablement.

Et enfin, "coyote breton", vous qui vous exprimez sous un pseudo, pourquoi prenez-vous ici la liberté de vous adresser à moi nommément, qui plus est en faisant état de mon activité professionnelle ?
Même si je ne masque pas mon identité dans mes sites, cela ne vous donne pas l'autorisation de procéder ainsi.
Est-ce que le spécialiste en marketing et communication que vous êtes a la moindre idée de l'impact que la mise en relation sur le web d'un patronyme et d'un point de vue politique peut avoir sur la conduite d'une activité professionnelle ?
Vous concernant, je me plais à penser que votre réputation d'ancien conseiller régional vous est aujourd'hui utile, qu'elle vous a aidé à étoffer votre réseau professionnel, à commercialiser vos ouvrages, et donc à contribuer à la formation de votre revenu, même si cela n'en fut évidemment pas le but premier.
Mais moi, qui suis contrairement à vous un citoyen parmi d'autres, qu'ai-je à gagner à ce que vous popularisiez mon identité autour de ce débat ?
Je relève d'ailleurs que sur le blog d'Ouest-France, quand on s'adresse à vous de façon anonyme, vous raillez le manque de courage. Vous prétendez gagner à tous les coups, c'est donc ça ?
Source : http://is.gd/6d6o réponse à "Un lecteur (Côtes d'Armor)".

Il est intéressant de noter, pour qui prendra le temps de consulter l'intégralité de vos contributions sur ce même blog, que vous supportez difficilement la contradiction, accusant vos interlocteurs soit de mensonge, de diffamation et de malhonnêté intellectuelle (http://is.gd/6dnB) soit d'être encore dans l'âge tendre, de faire de la discrimination anti-vieux et de méconnaître l'histoire (http://is.gd/6doT).

Au passage, je relève que le lecteur des Côtes d'Armor désigné plus haut ainsi que Kofi Yamgnane (que vous citiez vous-même sans vous apercevoir que cette citation vous desservait) défendent sur le vote blanc une position assez proche de la mienne, ce qui tend à me rassurer.
Alors, comme je commence à prévoir vos réactions, j'anticipe en précisant tout de suite deux choses :
1. Je ne suis pas un lecteur des Côtes d'Armor.
2. Je ne suis pas non plus Kofi Yamgnane, et je suis prêt à me rendre à une confrontation avec lui afin que vous en ayiez le coeur net.

(1) encore qu'après mes recherches, je doute désormais de mon erreur s'agissant de la nature de votre implication au sein du conseil régional.
(2) citation de votre email, mais aussi présente dans plusieurs de vos contributions sur le web.



Ajouter un commentaire... / Add a comment...

Pseudo :
Email (optionnel) :  Pour être averti d'un nouveau post, mettez votre email (non visible)
Web (optionnel) :
Votre commentaire / Your comment (les balises HTML sont désactivées) :
[ Liste des Smileys ]
[Contrôle anti-flood et anti-spam activé]
Dans certains cas particuliers, il se peut que votre post ne soit pas pris
en compte après validation... Cela peut être normal.
Faites un retour en arrière, copiez alors votre texte, rechargez la page, puis collez et re-postez ;)
Respectez la casse (les MAJUSCULES)
Recopiez le code "Captcha" suivant :



contactez-moi | qui suis-je ? | expériences créatives | news | liens



 43 visiteurs sont connectés...
©2004-2005, Fusina Dominik - All rights reserved