[retour sur la homepage] [sommaire des news]

[jeudi 26 avril 2007 à 10:49:21] Lu 378798 fois (370779 by )
INTERNET /
Mobilisons-nous pour défendre la liberté de l'internet en France

Création d'une campagne de sensibilisation et d'une pétition en ligne

Comme-moi, vous devez être inquiets - ou si vous ne l'êtes pas vous devriez le devenir - en prenant connaissance des nouvelles directives imposées par le nouveau decret concernant l'application de la "Loi pour la Confiance dans l'Economie Numérique" (LCEN). Si tel est le cas, participez à une campagne de mobilisation de la communauté Française.


Que dit ce decret ?

Ce decret prévoit d'imposer à tout proprétaire de sites WEB ou de BLOG, ainsi qu'aux prestataires techniques de conserver et mettre à disposition des autorités judiciaires l'ensemble des données permettant l'identification des internautes. Elle impose également de conserver l'intégralité des contenus et échanges (textes, images,...).

Comme tout décret, sa justification se prétend "sécuritaire" (lutte anti-terrorisme...). Mais au delà de çà, elle met fin à la liberté d'expression sur internet en tuant purement et simplement l'anonymat. C'est également le début de la censure sur le net.

De plus, l'obligation de devoir conserver l'intégralité des échanges impose de mettre en oeuvre des procédures techniques tellement draconiennes qu'il paraît impossible de suivre ces directives sans que le coût d'entretien des services web n'explosent. Ce decret risque à coup sûr de mettre un terme à de nombreux services on-line Français, qu'ils soient professionels ou individuels.
Dans certains autres cas, de les voir s'expatrier afin d'échapper aux règles imposées par l'état Français. Déjà, de nombreux professionnels ou medias s'en alarment et refutent l'application de ce decret.


"BIG BROTHER" ne deviendra plus une simple fiction.

Ce decret bafoue clairement la liberté d'expression. Après la Chine ou la Corée du Nord, la France sera le premier pays occidental à imposer le contrôle du contenu du réseau internet. Quelle sera la prochaine étape ?


Si vous souhaitez défendre la liberté d'expression et de création sur la toile, relayez cette info en apposant ce logo sur la homepage de votre site web. Vous contribuerez à sensibliser la communauté des internautes de France sur le contenu de ce decret et diffuser au plus grand nombre cette pétition en ligne de protestation. Il y a urgence ! Merci.




Code à insérer dans vos pages pour afficher ce sticker :



Pour en savoir plus sur ce decret, n'hésitez-pas à consulter les divers liens en bas de cette page.

LIENS
- Un très bon résumé concernant l'application de ce decret par VUNET
- LA PETITION EN LIGNE contre ce decret sur LCEN.
- le blog de Gandi : le Bar de Gandi
- INTERNET / La liberté d'expression sur Internet menacée à cause d'un decret
- Le MONDE
- Un projet de décret pour surveiller le Web participatif et contributif
- INTERNET : Les prémices de la fin de l'âge d'or (2)
- Big Brother is surfing with you
- Chine : Internet considéré comme une menace
- ARCHIVE de 2004 : Dossier « loi pour la confiance dans l'économie numérique »


Désolé pour le site de pétition qui est anglophone, mais ma pétition originale postée sur un site Français a été purement et simplement supprimée... ou censurée. Véridique ! Raison invoquée : mon enregistrement/identification était non conforme Ca plaisante pas.



[retour sur la homepage] [sommaire des news]


Commentaires / Comments

1 - De "Nico",  le jeudi 26 avril 2007 à  18:02:26
Belle initative!!


2 - De "Jeff",  le vendredi 27 avril 2007 à  00:13:43
Ce genre de décret est effectivement encore une fois un texte rédigé par des gens qui n'y connaissent absolument rien au sujet, et qui n'ont pas pris la peine de se renseigner, ne serait-ce que de réunir des professionnels et des "experts" pour analyser la faisabilité de la chose...

Le plus grave étant qu'ils n'ont pas saisi que le web est par nature international, et qu'inévitablement si ce genre de chose entre en application, 90% des sites seront hébergés à l'étranger. Et là, plus aucun contrôle = on obtient l'effet inverse de ce qui est recherché, avec les abus que celà peut entraîner.

Heureusement, je ne me fais pas de souci, jamais l'Union Européenne ne laissera passer un tel texte.


3 - De "Dominik (le webmaster)",  le vendredi 27 avril 2007 à  00:23:07
"Heureusement, je ne me fais pas de souci, jamais l'Union Européenne ne laissera passer un tel texte."

Ben tu as tort car c'est l'Union Européeene qui a préconisé ce décret !

Directive 2006/24/CE du Parlement européen et du Conseil

Finalement cela n'a plus qu'a être validé en France et ce sera applicable immédiatement.


4 - De "Européen",  le vendredi 27 avril 2007 à  00:43:06
L'union donne une directive à transposer à tous les états et ensuite ca nous arrive avec au passage comme pour la France, un petit ajout en catimini... sympa non ?



5 - De "Steph",  le samedi 28 avril 2007 à  11:30:31
A voté !

Et est-ce techniquement possible de tracer tous les internautes sur notre site pour un bloggeur lambda ?...


6 - De "Dominik (le webmaster)",  le samedi 28 avril 2007 à  12:21:58
Oui Steph, c'est techniquement possible.
Mais si on veut faire vraiment sérieusement les choses, c'est hyper lourd.
Et selon le texte de ce decret, cela va assez/trop loin.

Perso, seuls quelques uns de mes webs - puisqu'entièrement conçus par moi - possèdent des outils de tracing très spécifiques (pour me prévenir de hacks). Mais la conservation des données, chez moi, n'est pas primordiale car trop couteuse.
Ce que je me refuse de faire surtout, c'est de communiquer ces informations confidentielles à des tiers, surtout si ce sont des flics !


7 - De "lucaspana",  le lundi 30 avril 2007 à  23:50:41
Peut on nous laisser tranquills sur internet ?


8 - De "Philippe Cassard",  le vendredi 11 juillet 2008 à  14:28:18
Pouvez-vous me dire si votre pétition est compatible sur le fait que je ne désire pas que mon travail soit piraté et diffusé gratuitement sur le web. Pouvez-vous me répondre sur ce point ? Cordialement Ph, Cassard


9 - De "Dominik (le webmaster)",  le vendredi 11 juillet 2008 à  17:48:39
ne confondons pas tout : le vol d'oeuvre est de l'ordre du pénal.
Si vous ne souhaitez pas que l'on vous vole vos oeuvres sur le net, prenez tout d'abord quelques dispositions simples comme :
- ne pas diffuser de fichiers originaux ou pouvant être exploitables en l'état (tatouage, marquage)
- apposer des copyright afin d'informer que ce sont des oeuvres protégées
- éviter la mise à disposition des oeuvres sur plusieurs sites web (forums, blogs etc...)

Soyons lucides : que ce soit sur le net ou bien dans la vie de tous les jours, le piratage d'oeuvre existe. Il a toujours existé (il faut se faire une raison) et existera toujours tant :
- qu'un effort d'information et d'éducation n'aura pas été entrepris auprès de toute une génération, les informant de la responsabilité qu'ils ont dans le devenir d'artistes souhaitant vivre de leur art
- que certains éditeurs, mais aussi auteurs, ne proposeront pas d'autres supports de diffusion mieux adaptés aux besoins de consommation et soif de culture notre société actuelle, donc plus réactifs et plus accessibles (le monde de la musique a finalement su en partie s'adapter...)
- et enfin que chacun, au lieu de se plaindre, agissent intelligemment en portant plainte quant il le faut et que cela en vaille la peine (si il y a préjudice, OK !!!).

je tiens juste à signaler que je me suis fait voler plus de réalisations par voie traditionnelle que par le web... sachons relativiser aussi. Le web pour moi reste avant tout un vecteur de communication. Il revient à moi de prendre conscience des risques que j'encoure à vouloir mettre ou pas à disposition certaines oeuvres sur la toile... et savoir si cela en vaut la peine.

Maintenant, pour revenir au sujet, conserver les logs et toutes traces d'échanges et les mettre éventuellement à disposition des autorités doivent rester un choix et non une contrainte pour le propriétaire de WEB.

Autre point : depuis l'édition de ce billet, les dernieres et récentes propositions dans le domaine de l'internet sont plus effrayantes encore puisque nous glissons peu à peu vers un captation de l'internet par les médias classiques (TV, presse, grands groupes...), et des députés européens souhaitent même, à terme, que le contenu de l'internet soit contrôlé en imposant la professionnalisation des éditeurs de contenu (blog, forum) annonçant ainsi la fin des webs personnels. A méditer.

A lire aussi impérativement : http://www.numerama.com/magazine/10148-Des-deputes-europeens-veulent-torpiller-l-internet-libre.html


10 - De "Philippe Cassard",  le vendredi 11 juillet 2008 à  23:16:48
Mes films n'ont jamais été mis sur le web, ce sont les pirates qui les ont mis. Donc toutes les précautions qu'il aurait fallu que je prenne ne me concernent pas. La SCAM m'a parlé du tatouage en effet mais c'est justement les grosses productions et les chaînes de TV qui peuvent se permettre de se le payer. D'autre part je suis bien d'accord avec vous que l'Europe va dans le sens du développement de ceux qui sont déjà gros, dans l'aide à la production audiovisuelle c'est comme ça. Donc tout ce que vous signalez est extrêmement inquiétant. Le problème pour moi est que je ne trouve pas de groupe de pression qui se battent à la fois pour la liberté et la protection de ceux qui ne veulent pas être volés.


11 - De "Dominik (le webmaster)",  le vendredi 11 juillet 2008 à  23:35:43
Philippe, on est bien d'accord : c'est soit tout noir, soit tout blanc.
Soit on se retrouve face à ceux qui veulent diaboliser les internautes (pour eux : tout le monde est présumé coupable !) mais dans le but de faire passer leurs idées mercantiles voire extrémistes (contrôle des médias, des données) ; soit on on est en face des autres, qui prônent la gratuité et le libre échange tout en se donnant bonne conscience en montrant du doigt les premiers...

Il est étrange de constater que lorsqu'on s'appelle LVMH, on peut condamner eBay et réclamer des dommages et intérêts pour contrefaçon, et que lorsqu'on est un banal auteur, on n'a que ses yeux pour pleurer, ou presque...



Ajouter un commentaire... / Add a comment...

Pseudo :
Email (optionnel) :  Pour être averti d'un nouveau post, mettez votre email (non visible)
Web (optionnel) :
Votre commentaire / Your comment (les balises HTML sont désactivées) :
[ Liste des Smileys ]
[Contrôle anti-flood et anti-spam activé]
Dans certains cas particuliers, il se peut que votre post ne soit pas pris
en compte après validation... Cela peut être normal.
Faites un retour en arrière, copiez alors votre texte, rechargez la page, puis collez et re-postez ;)
Respectez la casse (les MAJUSCULES)
Recopiez le code "Captcha" suivant :



contactez-moi | qui suis-je ? | expériences créatives | news | liens



 46 visiteurs sont connectés...
©2004-2005, Fusina Dominik - All rights reserved