[retour sur la homepage] [sommaire des news]

[lundi 08 janvier 2007 à 17:14:34] Lu 383167 fois (378577 by )
BLOG /
SOLIDARBLOG (suite)

Plus que jamais d'actualité

16:00, j'étais à Lyon, place Bellecour, près des tentes afin de faire quelques clichés pour illustrer ce billet lorsque soudain un rassemblement a lieu. Une jeune fille perchée sur une chaise, une feuille à la main, annonce la bonne nouvelle : Le gouvernement a accepté les doléances de l'association des Enfants de Don Quichotte et des milliers de logements sociaux permettront dans les jours prochains d'accueillir les sans abri.
Elle conclut par "Désormais, nous pouvons plier les tentes petit à petit. La mobilisation est terminée".

Quelques applaudissement mais pas trop, comme si personne n'avait vraiment réalisé la portée des propos. Ou, me dis-je, n'est-ce pas le signe perceptible d'une certaine angoisse, celle de retourner prochainement dans l'anonymat ? Je n'en sais rien à vrai dire mais c'était troublant.




Serge, Hosni et les autres...

Trois heures auparavant, Sébastien et moi-même avions engagé une conversation avec quelques uns de ces "campeurs citadins" L'un deux, Serge, nous a très largement exposé sa vision des choses et, gentiment, a bien voulu répondre à nos nombreuses questions. Très naturellement, il s'est ouvert, sans tabou, et nous avons discuté de tous les problèmes engrangés par la non domiciliation. Je passe les détails car encore une fois, il ne sert à rien de tomber dans les stéréotypes du pauvre mec de la rue ivrogne et fainéant. C'est un portrait rapide, sans grand intérêt. Il ne peut ravir que ceux qui dénigrent la pauvreté, la détresse humaine. De plus, ce n'est pas cette vision qui est ressortie de l'entretien. Certes, la bouteille de rouge n'était pas loin. Mais au delà de çà, nous avons parlé de divers sujet, avec une profondeur dans les mots, dans le vécu qui imposent le respect. Pas de haine, pas de pitié dans leur regard ni dans leur propos... juste un soupçon de colère pour un système qui les a banni et qui ne leur fait pas de cadeau. Mais ne soyons pas naïf, le système n'est pas toujours le seul en cause. Derrière les hommes se cachent aussi une histoire personnelle. Un décés, des histoires de famille, que sais-je... Bref, une vie qui à un moment précis bascule.

Alors à la question "Serge, voudrais-tu travailler ? ", il nous répond "oui, bien sûr". Mais qui veut d'un mec qui habite dans la rue. Et la question de l'alcool ? Il veut arrêter, mais, comme il le dit, l'un ne va pas sans l'autre. Je le crois. Il est vrai que pour sortir de cette spirale infernale, cela commence par un cadre de vie différent... un logement décent en fait partie. Et puis, avoir une adresse, c'est le début de l'intégration dans une société. De simples choses comme "se laver", "faire ses besoins", ou "protéger ses propres biens" démontrent les difficultés qu'ils vivent au quotidien.



Et internet dans tout çà ?

Le sujet aurait pu paraître décalée mais pas vraiment. Serge se définit lui-même comme un Cyber-Clochard. Il a un mail et connait très bien les endroits où à Lyon il peut consulter internet gratuitement. La bibliothèque de Vaise est son point d'accès préféré. Le blog, il est "pour". Il trouve çà génial. Alors étais-je vraiment à côté de la plaque lorsque j'ai lancé cette idée ? Peut-être pas.
Même si la priorité ne l'était pas au moment de la discussion, elle peut le devenir maintenant. Pourquoi ? Car la première condition est remplie ou en passe de l'être. Un nouveau départ par un logement est une étape clée mais elle doit s'accompagner d'actions complémentaires et surtout être encadrées. Pourrais-je alors proposer une aide sous forme d'un accompagnement pour accéder au net ? Cette histoire de "page de présentation", de CV en ligne pour les aider à trouver un job me plaît bien. Je vais y réfléchir sérieusement...


Et demain...

Serge m'a donné son mail. C'est le seul élément de liaison dont je dispose désormais pour garder le contact avec lui car la levée du campement signifie l'éclatement des personnes que l'on a rencontré. .J'espère sincèrement qu'il me donnera rapidement quelques nouvelles de lui et me dira surtout ce qui se passe concrètement après cette mobilisation. Est-ce qu'il trouvera un toit rapidement ? Et quel est la prochaine étape ? Un travail ? Des soins ?
Serge est attachant. Il a allumé, sans le savoir, une lumière. Merci.
Mais le doute et l'interrogation subsistent après tout çà.
Je me pose des tas de questions après avoir parlé avec eux et une seule me hante réellement :
que vont-ils devenir réellement après cet action d'éclat national ?



En rentrant...

Sur l'autoroute, j'écoutais à la radio les premiers flash d'info relatant la décision du gouvernement d'octroyer aux sans-Abri un droit au logement pérenne. Seul le discours d'Augustin Legrand m'a véritablement marqué lorsque devant les micros des journalistes il dit modestement
"Je me suis battu avec mon coeur, avec mes tripes et je ne suis piloté par personne".
C'est le combat d'une homme droit pour défendre les droits d'autres hommes.
Respect.


Le seul constat qui noircit ce tableau idyllique : que de telles décisions soient prises avec tant de rapidité là où d'autres associations se sont battus durant des années sans rien obtenir. C'est triste.
Manifestement, dans notre pays, les choses ne bougent que 4 mois avant les présidentielles


Je dédie cette page à Serge et Hosni


PHOTOS:
L'annonce de la levée des tentes.


Le camping... très encadrée.


Quel beau panorama...




[retour sur la homepage] [sommaire des news]


Commentaires / Comments

1 - De "Sebastien Cayrolles",  le mardi 9 janvier 2007 à  09:16:58
Il y a tant de choses à faire; souhaitons que tout cela ne soit pas qu'un feu de paille. La célèbre solution miracle "en quelques heures" n'est pas pour rendre sérieuse la classe politique dirigeante. Pourquoi avoir dans ce cas attendu si longtemps puis que la solution tient à "quelques heures"...
Enfin, j'espère en tout cas que l'espoir d'une vie meilleure va inciter quelques sans abris à se sortir du trou. J'ai vu un reportage à la télé où ils prennent l'exemple d'associations subventionnée par l'Etat, où les personnes sans abris sont suivies par un correspondant, dans la durée. Je ne connais pas le problme suffisamment, mais c'est peut être une piste.
Encore bravo pour votre action.


2 - De "MikeHiatus",  le mercredi 10 janvier 2007 à  13:46:37
Bravo!

En tout cas, il est vrai que comme vous le disez si bien
"Manifestement, dans notre pays, les choses ne bougent que 4 mois avant les présidentielles ".

A quand des élections tous les ans



Ajouter un commentaire... / Add a comment...

Pseudo :
Email (optionnel) :  Pour être averti d'un nouveau post, mettez votre email (non visible)
Web (optionnel) :
Votre commentaire / Your comment (les balises HTML sont désactivées) :
[ Liste des Smileys ]
[Contrôle anti-flood et anti-spam activé]
Dans certains cas particuliers, il se peut que votre post ne soit pas pris
en compte après validation... Cela peut être normal.
Faites un retour en arrière, copiez alors votre texte, rechargez la page, puis collez et re-postez ;)
Respectez la casse (les MAJUSCULES)
Recopiez le code "Captcha" suivant :



contactez-moi | qui suis-je ? | expériences créatives | news | liens



 36 visiteurs sont connectés...
©2004-2005, Fusina Dominik - All rights reserved