[retour sur la homepage] [sommaire des news]

[lundi 21 novembre 2005 à 11:23:22] Lu 399117 fois (393888 by )
PHOTOS /
SONY DSC-R1 : un APN prometteur avec un léger bémol

Mais pourquoi Sony fait-il moins bien que le F828 ?

Depuis plusieurs semaines, je me tiens au courant de la sortie du nouveau APN de SONY, le tant attendu remplaçant du F828.
Il arrive ! Avec un peu de retard, certes ; prévu pour mi novembre en Europe, il se fait pour l'instant désirer car aucun revendeur ne l'a encore reçu. On nous le prédit dans les linéaires d'ici la fin de la semaine. Il est donc prévu que j'aille le tester dès qu'il sera dispo.


Premières constations
Avant cela, j'ai bien sûr eu le temps de faire un tour d'horizon des spécifications de l'appareil et de contempler les premiers clichés. Aux USA et au Japon, le DSC-R1 est déjà sorti depuis plusieurs semaines. Certains internautes ont déjà posté leur photo sur différents forums ce qui permet de se faire une première opinion.
Ce qui frappe tout d'abord pour tout possesseur d'un bon APN, c'est la qualité de l'image. Les 10Mp sont véritablement exploités à fond ! Pas de perte ! C'est époustouflant. La taille du capteur (1,6") de 21,5 x 14,4 mm ainsi que la qualité de l'optique (Objectif Carl Zeiss® Vario-Sonnar® T*) expliquent cela. Je n'ai jamais vu une telle définition, une telle précision dans l'image. Même à 200%, le bruit est imperceptible, ce qui, il faut le reconnaître, est un vrai problème sur le F828. Mais ici l'antialiasing est parfait, le détail des contours, la précision des couleurs et contrastes est sidérante. Je tiens à le redire : le DSC-R1 est une révolution à lui tout seul ! Pour trouver une telle qualité, il faut se tourner vers des boitiers "pro" dans une gamme de prix située entre 2000 et 5000 euros !
Sony a donc fait très fort, c'est indéniable.
La sensibilité monte désormais à 3200 ISO, ce qui laisse présager des possibilités de la bête (même si à ce niveau, on suppose que ce ne sera pas exploitable) : le manque de souplesse du F828 était jusqu'à présent un handicap. Désormais tout cela semble n'être qu'un lointain souvenir.
Mieux encore, je me réjouis de la disparition des fameux artefacts "purple" qui apparaissent sur le F828 lors de forts contrastes. Là aussi, SONY en a tiré les leçons. Techniquement, la taille du capteur mais aussi la conception même de l'APN a été conçu pour éliminer ces désagréments. C'est véritablement fabuleux ! j'ai pu ainsi contempler des visuels à la limite de la surexposition sans la présence de contours violacés. Bravo Sony !
D'autres nouveautés font également leur apparition :
- un écran LCD plus lumineux et surtout doté d'un système ingénieux de pivot, faisant disparaître définitivement le principe de rotation de l'optique propre aux gammes F717 ou F828.
- un bouton permettant l'enclenchement rapide de la mise au point ponctuelle
- des nouveaux boutons de navigation
- un oeilleton qui s'active automatiquement par capteur
- USB 2 !
- etc...

Franchement, il me tarde d'aller l'essayer.

Moins bien que le F828. Pourquoi ?
Mais, car il y a toujours un mais, le DSC-R1 déçoit aussi par son côté restrictif. Je m'attendais à retrouver une partie des fonctionnalités du F828, mais il n'en est rien !
Ainsi, constate t'on l'abandon de:
- l'option vidéo (même si des docs trompeuses çà et là prétendent le contraire)
- le mode rafale est MINABLE ! On ne fait plus que 3 photos (le buffer étant trop limité) au lieu de 7 pour le F828. Même si, il faut le reconnaître, on a gagné en vitesse... mais cela n'excuse pas tout !
- la disparition des modes nightshot & nightframing
- une optique très éloignée du F828. On possède un 24-120 contre un 28-200 (Equ. 135). Les compléments optiques sont devenus d'ailleurs atrocement chers (près de 350 Euros la pièce !)

J'attend de vérifier certains points de moi-même comme:
- l'efficacité du mode rafale (et ses specificités exactes)
- la vitesse de transfert des images RAW (un gros handicap sur le F828 qui n'exploite pas la pleine vitesse des cartes EXTREME III)
- la réalité du rendu du DSC-R1 en réel dans des conditions extrêmes (très sombre ou très lumineux)
- sa maniabilité et surtout, sa réactivité


Pré-bilan mitigé et pourtant...
Comme vous l'avez compris, j'hésite encore à franchir le pas. Le choix d'un bridge contre un reflex est généralement guidé par la recherche de qualité, de nouvelles performances. SONY depuis le F828 a troublé le débat car, malgré la faiblesse du choix des optiques limité à de simples compléments, on ne peut nier que ce type de boitier rivalise sans problème avec les meilleurs réflex du marché. Je reconnais cependant un seul gros avantage de ce côté : avec les bridges mi-reflex, on ne se prend pas la tête. On a tout sous la main et surtout, on ne prend pas le risque d'encrasser le capteur par des montages /démontages excessifs... Et puis surtout, le prix est très attractif !

A suivre donc...



[retour sur la homepage] [sommaire des news]


Commentaires / Comments

1 - De "Dominik (le webmaster)",  le mardi 13 decembre 2005 à  13:17:40
Pour information, SONY vient de sortir un FIRMWARE UPDATE (2.0) afin de corriger sur certains R1 des problèmes liés à l'apparition de points parasites sur l'image enregistrée.
http://www.sonydigital-link.com/DIME/firmware/R1/firmware.asp?l=fr



Ajouter un commentaire... / Add a comment...

[ Sujet verrouillé - Closed ]




contactez-moi | qui suis-je ? | expériences créatives | news | liens



 30 visiteurs sont connectés...
©2004-2005, Fusina Dominik - All rights reserved