[retour sur la homepage] [sommaire des news]

[samedi 12 novembre 2005 à 13:50:22] Lu 408190 fois (395414 by )
CITOYENETE /
Villefranche : une ville à chier !

Victime de la Grande Vague des étourneaux...

Comme de nombreuses villes en France, Villefranche-sur-Saône (ma ville) n'échappe pas à la règle. C'est devenu un rite bi annuel : des nuées de centaine de milliers d'étourneaux envahissent le soir venu les espaces verts de nos centres villes, nichent sur les branches des arbres pour repartir le lendemain matin, au lever du jour.

Les nuisances sont tout d'abord sonores : je peux vous assurer que des milliers d'oiseaux qui piaillent durant toute la nuit, c'est véritablement infernal.
Mais le top des tops, ce sont les déjections et les odeurs qui s'en dégagent.

Dominik, tu es un "ORNITOPHOBE" !
Bon alors très bien, vous allez me dire que je n'aime pas les oiseaux, qu'on n'y peut rien, qu'il faut faire avec, etc...
Oui mais il y a des limites.

Ce phénomène de migration intra-city est devenu courant depuis quelques années déjà. C'est à chaque fois le même scénario. Et je m'étonne - je ne suis pas le seul - du comportement de nos élus qui laissent faire et attendent que des riverains excédés déposent plainte à la mairie pour enfin agir. Car les solutions pour éviter ces désagréments existent. Elles sont simples et prennent effet en une ou deux soirées : il est possible de faire fuir les volatiles en envoyant des cris de prédateurs via des mégaphones, ou encore, en les effrayant par l'envoi de fusées et pétards en direction des arbres. Le résultat est immédiat : les étourneaux sont alors délogés et s'installent dans d'autres endroits (campagnes ou d'autres espaces verts moins gênants pour les riverains) et le tour est joué. Ils ne reviennent plus jusqu'à la saison suivante.

Un problème de salubrité publique
Il faut savoir que le quantité de déjection est telle que le simple fait de laisser son véhicule aux environs de ces espaces envahis par les oiseaux vous impose le lendemain matin de faire un travail d'enquête pour deviner à qui appartient telle ou telle voiture : généralement elle est littéralement recouverte de fiente, à tel point que très souvent, il devient impossible de prendre le volant de son véhicule sans passer 20 minutes à nettoyer le pare-brise pour y voir enfin à travers. Autre alternative : tenter d'aller au car-wash le plus proche, généralement en aveugle. Je ne vous parle du danger ambulant ue vous devenez, sans parler des railleries lorsque vous traversez les rues principales avec votre nouvelle peinture "relief" aux couleurs de "merde". Certains peuvent croire que j'exagère, mais j'ai des preuves (voir mes photos).

Le plus surprenant, c'est que le laxisme de la ville leur coûte plus cher que de faire fuir les volatiles : chaque matin, les agents municipaux passent un temps infini à tenter de gommer les traces et masquer la puanteur des lieux publics. La ville ne peut donc prétendre ignorer le problème ! (d'autant qu'à Villefranche, cela se passe sur la place de la Mairie et celle de la Sous-préfecture).
Il va sans dire que les jours fériés ou non ouvrables, les lieux deviennent à tel point insalubres - puisque non nettoyé quotidiennement - que cela frise l'inconscience ! Car en fait je me pose la question de savoir s'il n'y a pas une contradiction entre d'un côté les informations très alarmistes de l'état sur les risques de contamination par la grippe aviaire (via, en l'occurrence, les fientes des oiseaux migrateurs) ou encore le ramdam que l'on fait pour 2 ou 3 malheureux étourneaux retrouvés morts au pied d'un arbre, et le fait que nos élus locaux laissent des milliers d'étourneaux déverser leurs déjections au point de ne plus pouvoir sortir ni ouvrir les fenêtres tant l'odeur est pestilentielle.

Mais que fait la ville ?
Cela fait maintenant plus de 2 semaines que nous, riverains du centre-ville de Villefranche sur Saone, subissons ces désagréments.
Que faut-il faire de plus pour que cela bouge ?
Battre des ailes et piailler plus forts que ces oiseaux noirs de malheur, et pourquoi pas faire caca dans la rue...

VOICI QUELQUES PHOTOS...

En arrière plan, vous remarquerez notre sous-préfecture.


Koh Lanta, c'est de la rigolade à côté de cette épreuve : comment ouvrir une portière sans toucher une seule fiente...


Hitchcock est un rigolo : il n'a rien inventé


LE FILM !
Si vous avez râté "Les oiseaux" d'Alfred Hitchcock, c'est pas grave.
Voici le remake, sans trucage :

LE FILM "LES OISEAUX DE VILLEFRANCHE s/SAONE"

NB : Pour le titre de cette news, c'est évidemment une boutade. Quant à l'accroche, seuls les Caladois comprendront le jeu de mot avec "vague"...



[retour sur la homepage] [sommaire des news]


Commentaires / Comments

1 - De "Dominik (le webmaster)",  le mercredi 16 novembre 2005 à  08:33:37
Mardi 16 novembre, 20h00 : ca y est ! La campagne d'effarouchement a ENFIN commencé avec pétards et fusées sifflantes. Le résultat est efficace : en moins de 1 heure, la totalité des centaines de milliers d'étourneaux ont été délogées. L'affolement était tel que les oiseaux ont emprunté les rues, faisant du rase motte, salissant tout sur leur passage. D'énormes branches ont également cédé. Après leur départ, c'était un véritable spectacle de désolation...
Ce mercredi matin encore, dès 7:00, même scénario. A une grosse nuance près : les oiseaux n'étaient pas là. Il faut reconnaître que généralement une seule action suffit pour leur faire peur.

Ma conclusion est la suivante : pourquoi attendre 4 semaines pour effectuer ces opérations ? Je suppose - ayant discuté avec des riverains excédés - que la mairie a agi sous la pression des plaintes. Ce qui me conforte dans cette hypothèse, c'est qu'aucun avertissement n'a été émis (pas de campagne d'affichage dans le quartier) et que le jour de la semaine n'a pas été judicieusement choisi. En effet, devons-nous rappeler à nos chers élus que le seul matin où nos enfants peuvent se reposer dans la semaine est le mercredi ? Le réveil à 7:00 du mat' par des pétards rasant et explosant devant nos fenêtres n'est pas trop judicieux et même stressant (pas seulement pour les oiseaux). :

M'enfin... mis à part celà, le principal est fait. Nous allons enfin pouvoir REVIVRE normalement. Il était temps.


2 - De "Dominik (le webmaster)",  le jeudi 17 novembre 2005 à  13:26:40
Oups ! En fait, on se posait entre voisins la question du pourquoi est-ce que la campagne d'effarouchement avait été lancée qu'avant hier (après 4 semaines d'attente).
En fait, la raison réelle est toute bête mais il fallait faire le lien avec
le lancement officiel du BEAUJOLAIS NOUVEAU qui a lieu aujourd'hui JEUDI 17 NOVEMBRE !

Punaise, comme c'est fourbe : avoir attendu cet évènement pour se bouger. Et dire qu'on croyait que c'était pour les bienfaits du citoyen. Bin non. C'est pour flatter l'image de la capitale du Beaujolais !
Pffff. Lamentable... >


3 - De "Florent",  le vendredi 18 novembre 2005 à  13:32:59
Haaa !!

Sympa de voir que je suis pas le seul affolé par ces oiseaux ! Hitch-coq serait là, il jubilerait !

J'ai aussi ma petite collec' de photos souvenirs, même la jolie voiture que tu exposes là... couleur blanche et merde... J'habite au-dessus des toits, j'ai eune jolie vue sur ces envahisseurs

Question : est-on certain que la campagne d'affolement (bis) des oiseaux est efficace ? ce serait pas plutot le froid qui les aurait fait partir vers le sud ?
Pour ma part je pense que les pétards et compagnie ne font que leur faire peur, et donc chier en masse.....
BOUM !!! les oiseaux s'envolent, chient un coup... reviennent se poser sur l'arbre en attendant le prochain


4 - De "Dominik (le webmaster)",  le vendredi 18 novembre 2005 à  16:50:39
Hum...
Cette nuit, vers 00:30/1:00 les volatiles sont revenus en douce sur la place.
Sont pas bêtes les zozios : pourquoi venir à 17:00, alors qu'ils savent qu'ils vont se faire déloger. Ils viennent donc plus tard
Comme quoi, ils ont du comprendre le truc

=> Florent : belles photos sur ton web


5 - De "Florent",  le vendredi 18 novembre 2005 à  18:12:36
Ha merde !!! (sic)
J'étais sûr qu'on en était débarassés....


6 - De "Dominik (le webmaster)",  le vendredi 18 novembre 2005 à  18:28:01
La petite anecdote marrante sur la voiture "blanche et merde", c'est que la police municipale a eu le "culot" de mettre 2 PV sur le pare-brise ! Enfin, peut-on appeler cela encore un pare-brise ?
Ils ont du en baver pour décoler les essuies-glaces et glisser les 2 petits papillons...
Et puis, comment ont-ils fait pour voir s'il y avait un ticket de parking ? Mystère...
Faut quand même leur reconnaître ce mérite à notre police municipale : rien ne les arrête. Non mais !


7 - De "69M",  le vendredi 18 novembre 2005 à  19:53:17

Il est vrai que le nombre chaque année est de plus en plus important.Cependant, restons humains un seul instant !!!
Quand je vois sur les photos l'état des véhicules, je suis à la fois compréhensif et moqueur. En effet, compréhensif car les rejets de ces oiseaux,sont assez dévastateurs et contraignants.Mais toutefois naturel. Et moqueur, car pourquoi ne pas être un peu plus organisé et plus prévoyant pour faire en sorte que son véhicule ne soit pas sur les lieux du "désastre"???!!!! Pourquoi chercher le problème alors que l'on peut l'éviter ?
Concernant les agents municipaux que je vois chaque matin en me rendant au lycée laver avec acharnement les trottoirs du secteur de la sous-préfecture, je trouve que c’est une bonne chose pour eux : ils ont au moins du travail et de quoi s’occuper !
Pourquoi, mardi soir, avoir chassé les étourneaux une fois tous dans les arbres depuis presque une heure, la nuit tombée et non quand ils commençaient à s’approcher de la ville et de leurs lieux habituels ??? Déjà l’année dernière, c’était le même principe d’intervention. Totalement inepte car l’efficacité aurait été largement meilleure dans le deuxième cas. Résultat du compte ?? Des oiseaux complètement affolés, n’ayant qu’une idée en tête : fuir. J’étais place des marais à ce moment précis. La situation était désespérante à voir : des oiseaux volant ras les fenêtres, sans savoir où aller, cherchant avec une visibilité plus que réduite? le premier arbre où se poser.
Bref, vous l’aurez compris, je ne suis pas partisan.Le problème n’est pas réglé, juste déplacé et repoussé. Désolant.A quand la chasse aux pigeons au tir à l’arc ???????


8 - De "Dominik (le webmaster)",  le vendredi 18 novembre 2005 à  20:34:53
J'ai rien contre les oiseaux sauf que, en de telle quantité sur un si petit endroit, les nuisances sont franchement trop importantes. Faire quelque chose devient à ce stade une nécessité et je peux trouver de nombreuses raisons à çà. Entre autre, nous ne pouvions ni ouvrir les fenêtres pour aérer (puisque les odeurs et le bruit étaient devenus insupportables) ni sortir (on se prenait des crottes sur les vêtements ou sur la tête, ou on pataugeait dans la bouillasse)

Concernant l'histoire du stationnement des véhicules afin d'éviter les déjections, j'ai 2 explications (cette voiture "blanche" étant un cas extrême, mais j'en ai vu d'autres dans le même état, en une ou 2 nuit seulement dont la mienne !) :
- en premier lieu, c'est qu'en tant que riverains du centre ville de Villefranche, on sait que les places libres sont "rares" Et quand on possède un abonnement, il faut savoir qu'on n'a pas le droit de stationner où l'on veut. On prend donc ce que l'on trouve... et en ces périodes, tout le monde cherche la même chose : s'éloigner des endroits "stratégiques" D'où pénurie de places !
- d'autre part, même en garant son véhicule hors de ces zones à "risque", malgré tout, on n'est pas totalement épargné
Le tout fait qu'en ayant 2 véhicules, le nettoyage est long et revient relativement cher car - je vous l'affirme - ces crottes sont sacrément dures à faire partir
Certes les crottes sont naturelles, mais avec modération.

Je ne sais pas si la solution actuelle est la bonne. Le débat est ouvert. Je maintiens par contre que si cette campagne avait été menée plus tôt, ce n'est pas des 100aine de milliers d'oiseaux qu'il aurait fallu dénicher mais seulement quelques milliers... ce qui aurait été moins complexe à gérer et donc avec moins de répercutions (et moins traumatisant) à la fois pour les zozios comme pour nous.


9 - De "pierre",  le lundi 21 novembre 2005 à  19:48:51
Tout d'abord, bravo pour la vidéo et les photos. Ca montre l'ampleur du phénomène...

par ailleurs, une petite indication: la campagne d'effarouchement était prévue et annoncée depuis quelques temps déjà (mais retardéet sur le site web de la mairie). Elle a cependant été retardée au dernier moement pour cause de "problèmes dans les banlieues"... Ici aussi, indication sur le site web de villefranche.



10 - De "Dominik (le webmaster)",  le lundi 21 novembre 2005 à  20:03:21
Oui en effet... je l'ai lu cela après coup. Je n'ai pas eu le réflexe site WEB officiel de la ville
Honte à moi.
Mais la raison pour laquelle cela a été retardée (cad "problèmes dans les banlieues") m'a fait sourire un peu - comment dire - "jaune".
Si cela avait duré jusqu'à aujourd'hui, aurait-on annulé la fête du Beaujolais Nouveau pour autant ?
Non je rigole.


11 - De "Dominik (le webmaster)",  le dimanche 27 novembre 2005 à  17:25:33
Depuis plusieurs jours, ILS sont revenus en masse.
Cela recommence...
Mais croyez-vous que la ville fasse quelque chose ?
Les présomptions que j'avais évoqués il y a quelques jours sur l'origine de cette campagne d'effarouchement un peu tardive semble finalement se vérifier : Maintenant que le Beaujolais Nouveau est derrière nous, le problème des étourneaux est bien le cadet de leur soucis.


12 - De "ZgIsh",  le mercredi 8 mars 2006 à  09:32:11
Bonjour ! Je suis scénariste et je suis en train d'écrire une histoire où des nuées d'oiseaux en migration passent au dessus d'une ville et causent des nuisances... enfin, exactement ce qui se passe chez vous en novembre, apparemment ! Votre récit, vos photos et votre film sont impressionnants. Merci pour ce témoignage ! On a du mal à s'imaginer tout ça !

J'ai quelques questions, tout d'abord êtes-vous sûr qu'il s'agit d'étourneaux ? Et par ailleurs, est-ce que ces oiseaux remontent aussi en nuées au printemps ? Car si c'est le cas, ils ne devraient pas tarder à repasser non ?


13 - De "Dominik (le webmaster)",  le mercredi 8 mars 2006 à  14:40:20
Bonjour,
Je répond à quelques unes de vos questions:
> Est-ce qu'il s'agit d'étournaux ? oui. Ce sont ces petits oiseaux noirs à long bec. Voici un lien visuel (photo de Frédéric Fève, extraite du site web FUTURA-SCIENCES.com)
> Oui en effet, ils reviennent au printemps. Nous subissons généralement ce problème 2 fois dans l'année sur une période assez longue (généralement plusieurs semaines). Personne ne peut imaginer les dégats et les nuisances sonores et sanitaires que cela provoquent. Il faut véritablement le "vivre" pour comprendre. Et croyez-moi, je suis loin de détester la nature, bien au contraire (étant également photographe animalier à mes heures perdues)
Il y a donc fort à parier que mon film "les oiseaux" sera suivi d'une suite dans les prochains mois...

Bonne chance pour l'écriture de votre scenario.


14 - De "josette",  le mercredi 17 janvier 2007 à  20:36:20
depuis fin décembre, des étourneaux se sont retrouvés par milliers sur des sapinettes d'un square de la ville de Boucau(64).
Nous avons pendant 6 soirs passer la musique de "scorpions" en alternance avec des cris de geai et faucon. Ce soir, il n'y a plus rien et nous nous apprêtons à nettoyer les déjections nauséabondes de ces volatiles. Mais... vigilance!



Ajouter un commentaire... / Add a comment...

Pseudo :
Email (optionnel) :  Pour être averti d'un nouveau post, mettez votre email (non visible)
Web (optionnel) :
Votre commentaire / Your comment (les balises HTML sont désactivées) :
[ Liste des Smileys ]
[Contrôle anti-flood et anti-spam activé]
Dans certains cas particuliers, il se peut que votre post ne soit pas pris
en compte après validation... Cela peut être normal.
Faites un retour en arrière, copiez alors votre texte, rechargez la page, puis collez et re-postez ;)
Respectez la casse (les MAJUSCULES)
Recopiez le code "Captcha" suivant :



contactez-moi | qui suis-je ? | expériences créatives | news | liens



 48 visiteurs sont connectés...
©2004-2005, Fusina Dominik - All rights reserved